Christiane Sauri – Sophrologie & Hypnose, Immeuble LE MILLÉNIUM, 8 rue Aristide Boucicaut, ZAC Bonne Source 11100 Narbonne
06 33 30 94 29

Comment éviter la forte augmentation de la myopie chez les enfants ?

Le nombre d’enfants myopes est en très forte augmentation dans tous les pays développés. La faute, non pas au travail oculaire lié à la lecture, mais au manque de temps passé dehors. Pour contrecarrer cette tendance, il faut davantage exposer les enfants à la lumière naturelle.

« Tu vas t’abîmer la vue »…

Dans de nombreux pays d’Asie récemment industrialisés, l’éducation intensive est devenue la norme dans un climat de compétition féroce pour l’accès à un nombre limité de postes bien rémunérés.

Exemple : à Shanghai, les jeunes de 15 ans consacrent 14 heures par semaine à leurs devoirs contre 6 aux États-Unis et 5 en France. La myopie est surtout répandue chez les intellectuels : le rat de bibliothèque binocleux n’est pas un stéréotype dépassé.

Plus de 80 % des jeunes diplômés sont myopes dans ces pays, et -même si c’est à un degré moindre- cette tendance s’observe également dans le reste du monde développé au point qu’on estime que, d’ici 2050, la moitié de la population mondiale sera myope, et que une personne sur vingt pourrait même perdre la vue !

Comment expliquer cette épidémie ?

Chez une personne myope, le globe oculaire est légèrement plus allongé que la normale, de sorte que les images se forment en avant de la rétine et qu’elles sont vues floues par le cerveau. Cette altération débute typiquement dans l’enfance ou l’adolescence, et continue de progresser jusque vers 20 ans, au terme de la croissance de l’oeil.

Dans la plupart des cas, la myopie est corrigée par des lunettes ou des lentilles adaptées, mais dans certains cas sévères, l’oeil continue de s’étirer, augmentant dangereusement les risques de décollement de la rétine, de glaucome ou autres troubles pouvant conduire à la cécité.

Les chercheurs ont longtemps attribué à la myopie une cause essentiellement génétique, mais l’augmentation rapide -récente- des cas enregistrés les a contraints à envisager d’autres hypothèses.

Très vite, les facteurs environnementaux ont été l’objet d’études approfondies, et il est apparu clairement que le temps passé à l’intérieur, que ce soit à étudier, à jouer aux jeux vidéo, ou à d’autres activités, jouait un rôle majeur. Ces pratiques ont en commun qu’elles éloignent le jeune de la lumière naturelle du soleil, alors que celle-ci est fondamentale dans la régulation de la croissance de l’oeil.

Le rôle de la lumière

La lumière du jour, ou une lumière artificielle vive (au moins 15 fois plus que celle d’un bureau moyen) provoque la sécrétion de dopamine, neurotransmetteur capable d’empêcher l’allongement de l’œil. Si les scientifiques n’ont pas encore réussi à identifier tous les signaux électriques en jeu dans ces processus, le rôle de la dopamine et l’impact de la lupière sur sa concentration sont désormais admis. Mais l’intensité de l’éclairement n’est pas le seul facteur : un autre est la durée de l’exposition à cet éclairement. La croissance de nos globes oculaires, comme tant d’autres fonctions biologiques, suit un rythme circadien avec un creux en milieu de journée, lorsque celui de la dopamine connaît un pic.

Comment ralentir la progression du fléau ?

Une solution simple émerge : passer du temps au soleil ; mais on ignore encore si cela a un effet une fois que la vision est déjà altérée. Les scientifiques explorent différentes pistes. Les plus prometteuses sont d’une part l’instillation de gouttes d’atropine à des concentrations précises, et d’autre part le port de lentilles de contact ou lunettes multi focales.

Mais prévenir vaut toujours et encore mieux que guérir : exposer au maximum nos enfants à la lumière naturelle reste de loin le moyen de prévention le plus efficace et le moins onéreux !

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/article-demain-tous-myopes-38653.php

Leave a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.