Christiane Sauri – Sophrologie & Hypnose, Immeuble LE MILLÉNIUM, 8 rue Aristide Boucicaut, ZAC Bonne Source 11100 Narbonne
06 33 30 94 29
EN CABINET
{ {
Je suis à l’écoute de vos besoins et vous accompagne dans une démarche personnalisée

Consultation en individuel ou en duo

Les séances individuelles permettent de travailler sur un objectif bien précis – d’ordre physique, émotionnel et/ou mental – et d’amener le patient a une autonomie dans la pratique des techniques.

Comment se déroule une séance ?

Chaque séance débute par un temps d’échange et d’accueil durant lequel vous pourrez exprimer vos souhaits. Je pourrai ainsi adapter les techniques au plus près de vos attentes,

Elle se poursuit par un temps de pratique avec des exercices corporels en position assise ou debout.
La séance se termine par la mise en place d’un entraînement personnel.

Combien de séances et à quel rythme ?

Le nombre de séances dépend de votre situation actuelle et de votre objectif.
Un minimum de 5 séances est préconisé pour des préparations à des événements ponctuels (examen, permis de conduire, opération chirurgicale, etc).
Pour des problématiques plus ancrées, 10 à 12 séances peuvent être nécessaires.

Adulte :

40€ / 1 heure

Enfant (à partir de 5 ans)
Adolescent (jusqu’à 15 ans) :

30€ / 45mn

 

Pensez à interroger votre mutuelle sur le remboursement des séances

TARIFS
SI VOUS SOUHAITEZ ME RENCONTRER, LAISSEZ VOS COORDONNÉES OU UN MESSAGE AU 06 33 30 94 29
; ;
LA SOPHROLOGIE EN QUELQUES MOTS

La sophrologie a été créée en 1960 par le professeur Alfonso CAYCEDO, neuropsychiatre, pour aider à soulager les souffrances des malades. Elle s’est naturellement développée dans un premier temps dans le milieu médical, clinique et thérapeutique.
Quelques années plus tard, l’utilisation de la sophrologie dans les milieux du sport de haute compétition par Raymond ABREZOL amène le professeur CAYCEDO à élargir la sophrologie aux domaines sociaux et pédagogiques.

La sophrologie présente donc aujourd’hui un caractère social, préventif et pédagogique qui s’adresse à chacun: de la naissance (préparation de la mère à l’accouchement) jusqu’à l’accompagnement en fin de vie .

 

Les champs d’application de la sophrologie sont nombreux et variés.
La sophrologie est devenue un véritable outil d’accompagnement des professionnels de la santé pour apprendre à gérer la douleur, se préparer à une intervention chirurgicale, à un accouchement.

En psychiatrie et en psychologie, son application donne d’excellents résultats notamment en cas d’anxiété, de dépression, d’affections d’origine psychosomatique, de troubles du sommeil.

Institut Marie Curie : La sophrologie, un avantage certain pour les patientes en chimiothérapie.

http://curie.fr/actualites/sophrologie-avantage-certain-patientes-chimiotherapie-006848

 

La préparation sportive et artistique fait également appel aux techniques de sophrologie pour optimiser la préparation mentale : concentration, motivation, confiance en soi, gestion du stress.

Yannick Noah : “Grâce à la sophrologie, j’ai appris à retrouver la légèreté, la clarté dans la tête et dans le corps”

http://www.cles.com/debats-entretiens/article/etre-soi-meme-contre-vents-et-marees

 

Dans le domaine de la pédagogie, la sophrologie permet de développer les capacités intellectuelles, notamment la mémoire, l’intuition et la déduction, accompagnant ainsi l’élève jusque dans la préparation aux épreuves, aux examens ou aux concours.

 

Ce que la Sophrologie n’est pas :

  • De la relaxation :
    Même s’il est utile de savoir se détendre, la relaxation n’est pas une fin en soi mais plutôt un outil.

 

  • De l’hypnose :
    Il n’y a aucune suggestion inductive de la part d’un sophrologue : la sophrologie développe au contraire l’autonomie et la participation active.

 

  • Une sorte de yoga :
    Même si le corps occupe une place centrale dans la démarche, il n’y a en sophrologie ni posture spéciale, ni croyance, ni philosophie.

 

  • De l’auto-suggestion :
    La sophrologie développe une qualité de conscience, il ne s’agit en aucun cas de voir la vie en rose ou de s’auto-suggérer que tout va bien.

 

  • Une méthode “magique” :​
    Ni au niveau des techniques – qui s’appuient sur la recherche scientifique- ni dans la pratique – qui est un entraînement volontaire et méthodique.

 

  • Du massage :
    Il n’y a aucun contact physique entre le sophrologue et la personne qu’il accompagne.